l'éclatement - SARA FAVRIAU

l’éclatement

L’éclatement (splintering) – Performance – The oasis reborn, AlUla, Saudi Arabia – 2022 – Performance in the desert, especially a part of Alula’s oasis, named Summer farm. 

  • l'éclatement - SARA FAVRIAU
  • l'éclatement - SARA FAVRIAU
  • l'éclatement - SARA FAVRIAU
  • l'éclatement - SARA FAVRIAU
  • l'éclatement - SARA FAVRIAU
  • l'éclatement - SARA FAVRIAU

© Malo Legrand

(english below)

Constituée de fermes en terre crue abandonnées, les palmiers de cette partie ont aussi été ravagés. Des cailloux des environs, ont été collectés pour être cassés et broyés à l’aide d’autres cailloux, par 7 performeurs. Les performeurs sont des hommes et des femmes natifs d’AlUla. Des cailloux se succèdent, et sous leurs mains sont réduits les uns après les autres à l’état de poudre. Il y a dans ces éclats, la couleur de ces minéraux, des rouges, des ocres, des sombres et des blancs. La tâche est absurde, la concentration est vive et les gestes se répètent durant deux heures. L’oasis d’Alula est située dans un wadi (oued) qui traverse deux chaînes de montagnes. La présence de pierres au sol, est les fragments des sommets de ces montagnes.

Déversées dans le wadi elles ont servies, mélangées à l’argile du désert, à ériger les fermes dont quelques murs subsistent encore. La région d’abord recouverte par la mer, a été formée par la tectonique des plaques, il y a des milliers d’années. Par conséquent du basalte, de la pierre volcanique résident en grande quantité ainsi que du grès. De nombreux gisements existent, la charge minérale du désert est forte. La collecte des cailloux, leurs diversités, couleurs, variétés, spécificités, résultent de cette formation géologique. Certaines de ces variétés ont servi également de pigments pour orner les murs des fermes de peintures murales.

La collecte est une pratique ancienne, l’action de récolter et aussitôt broyer a donc tout sons sens, à la seule différence que durant cette performance seul l’action de « cueillette puis de fragmentation » a été le leitmotiv. Ni fin, ni résultat ont conduit les performeurs, seule une action répétitive, primitive a été la motivation. Comme l’outil, qui, pour ce faire, était une pierre à peine plus dure que celles destinées à être fragmenté et broyé. Provenant du même environnement, d’autres cailloux encore, mais plats, étaient disposés au sol, servant de support à l’action d’éclatement. Les performeurs qui sont au sol, sont égaux avec la terre. Ils ont engagé leurs corps et ses ressources propres, comme celles de leur environnement. Unique. Des gestes à priori abscons, pour rien, font appel à notre mémoire collective. Le symbole de l’outil, un caillou, est le signe de notre humanité et ce même caillou éclaté, anéanti, rappelle notre condition d’êtres vivants.  

// English

Composed of abandoned mud farms, the palm trees in this area were also devastated. Pebbles from the surrounding area were collected to be broken and crushed with other rocks by seven performers. The performers are native men and women of AlUla. Pebbles follow one another, and under their hands are reduced one after the other to powder. There are in these fragments, the color of these minerals, reds, ochres, dark and white. The task is absurd, the concentration is sharp and the gestures are repeated for two hours. The oasis of Alula is located in a wadi that crosses two mountain ranges. The presence of stones on the ground, is the fragments of the tops of these mountains. 

Dumped in the wadi, they were used, mixed with the desert clay, to erect the farms of which some walls still remain. The region was first covered by the sea and was formed by plate tectonics thousands of years ago. Therefore, basalt, volcanic stone and sandstone are present in large quantities. Many deposits exist, the mineral load of the desert is strong. The collection of pebbles, their diversities, colors, varieties, specificities, result from this geological formation. Some of these varieties were also used as pigments to decorate the walls of farms with murals. 

Collecting is an old practice, the action of harvesting and immediately crushing has therefore all its meaning, with the only difference that during this performance only the action of «gathering then fragmenting» was the leitmotiv. Neither end, nor result led the performers, only a repetitive, primitive action was the motivation. Like the tool, which, for this purpose, was a stone hardly harder than those intended to be fragmented and crushed. Coming from the same environment, other stones again, but flat, were placed on the ground, serving as a support for the action of shattering. The performers who are on the ground, are equal with the earth. They engaged their bodies and its own resources, as those of their environment. Unique. Gestures at first sight abstruse, for nothing, appeal to our collective memory. The symbol of the tool, a pebble, is the sign of our humanity and this same pebble shattered, destroyed, reminds us of our condition of living beings.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s