français

pdf/bio

Sara Favriau convoque des formes, des symboles et des procédés de natures populaires pour les transposer, et par lesquelles des sculptures, des installations, des performances sont en dialogue : une cabane, une pirogue, un arc, un arbre, le voguing…  sont des éléments qui font partie de son vocabulaire formel et conceptuel et portent leur propre dramaturgie, leur mise en acte poétique. C’est une rencontre entre passé, présent, et futur que Sara Favriau développe depuis des années. Comment le passé et son patrimoine, liés aux progrès et découvertes, comment ces trois temporalités, leurs méthodes spécifiques, peuvent être – par leur mise en commun – singulières. Ce métissage est au coeur de ses intentions : imbriquer métamorphose, fiction, et essai, selon une forme simple. Selon des actions essentielles, comme un arbre-pirogue qui traverse une mer pour retrouver une forêt. Comment ramifier, révéler l’invisibilité, afin qu’elle devienne un médium, par lequel l’expression se renouvelle. Un mélange vertueux qu’elle approche aussi avec humour, dont la forme poétique, qui lui est chère jusque dans le titre des oeuvres, est force de proposition.

pageblanchepageblanche