rien n'est moins comparable sara favriau

rien n’est moins comparable

rien n’est moins comparable (nothing is less comparable) – Exhibition view, Beyond Bliss, biennale of Bangkok – 2018 – Teng, Teak, Padouk – 5 trunks – 480 x 35 cm each one

  • rien n'est moins comparable sara favriau
  • rien n'est moins comparable sara favriau
  • rien n'est moins comparable - sara favriau
  • rien n'est moins comparable sara favriau
  • rien n'est moins comparable sara favriau

© Masahiro Handa

(english below)

Les essences rares de Thaïlande sont très prisées, la forêt y est protégée depuis quelques années. Près de 70% de leur forêt ont été déforestées depuis les années 1940, et la demande notamment  chinoise en mobilier de choix et d’essence de luxe est très forte. Les danois y ont exportés durant des décennies le fameux Teck de l’école de Design Nordique. L’East Asiatic Building où a été exposé l’installation, était justement le bureau des douanes, en bordure du fleuve Chao Phraya, où transitaient les troncs de Teck avant de prendre la mer vers le Nord. – à cette occasion, l’arbre est venu dans l’architecture. Un parquet issus de la même essence que ces arbres accueillait le public. La chaine de production était ainsi incarnée, depuis son origine jusqu’à sa transformation. L’installation est aussi une invitation à la promenade

// English

The rare species of Thailand are very prized, the forest is protected there since a few years. Nearly 70% of their forest has been deforested since the 1940’s, and the demand, especially from China, for choice furniture and luxury wood species is very strong. For decades, the Danes have exported the famous teak from the Nordic Design School to Denmark. The East Asiatic Building where was exhibiting the installation, was precisely the customs office, on the banks of the Chao Phraya River, where the logs of Teak transited before taking the sea to the North. – On this occasion, the tree came in the architecture. A parquet floor made from the same species as these trees (Padouk) welcomed the public. The chain of production was thus embodied, from its origin to its transformation. The installation is also an invitation to stroll around the city. 

pageblanche
pageblanche
pageblanche
pageblanche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s