la redite en somme, ne s’amuse pas de sa répétition singulière - sara favriau

la redite en somme, ne s’amuse pas de sa répétition singulière

 

la redite en somme, ne s’amuse pas de sa répétition singulière – 2016 – vue d’exposition Palais de Tokyo – bois Douglas, dimension variable  // (To sum up, repetition does not delight in singular reiteration) – exhibition view Palais de Tokyo – Douglas wood, varying dimension // (© André Morin)

 

 

 

 

 

 

 

 

pageblanche

 

pageblanchepageblanchepageblanchepageblanche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s