les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU

les petits rien

Les petits rien n°1, n°2, n°3

les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU

© Malo Legrand

Les petits rien n°1 – Installation view, The oasis reborn, AlUla, Arabie Saoudite – 2022.

(english below)

Les petits rien est le projet d’un travail sur le long cours. Une oeuvre-constellation et sérielle qui se multiplie avec le temps ; un tour du monde sur le long terme se retrouvera réuni dans un mouchoir de poche, fruit de pérégrinations diverses à travers la planète. Les Alpilles, la Camargue, le désert Saoudien… Les petits rien répertorie, archive, des éléments à la fois culturels et naturels du sol de chaque région sillonnée, Hybrides, ces sculptures, parfois minuscules, sont réalisées à partir de promenades dans l’environnement où je suis invitée. Autant de matériaux que les localités, toutes singulières, offrent ; cailloux, végétaux, ossements, plumes, débris, usages… où le paysage apparait d’abord dans l’atelier sous forme de collecte, puis se révèle dans une installation. Une installtion linéaire qui assemble et métisse les éléments spécifiques de chacune des régions :  des sculptures pour certaines minuscules, forment un lexique local, en s’installant de façon commune et linéaire ; une grammaire, dont la structure, provient de l’exploitation et de l’environnement. 

  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU
  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU
  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU
  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU
  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU
  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU
  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU
  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU
  • les petits rien n°1 - SARA FAVRIAU

(english below)

Les petits rien n°1 – Installation dans la palmeraie de Mabiti – The oasis reborn, AlUla, Arabie Saoudite – 2022 – 26 petites sculptures réalisées avec des matériaux locaux glanés qui proviennent de deux « entités » : une collecte personnelle lors de l’exploration d’un site spécifique de l’oasis, et du tri-selection des archéologues, plus particulièrement l’équipe d’Emmanuelle Devaux, qui ont effectué des fouilles sur ce même site. Cette partie de l’oasis prénommée Summer farm, est constituée de fermes en terre crue abandonnées. Elles ont été l’objet de recherches par les archéologues d’ARCHAIOS pour Afalula et la RCU (Royal Commission pour AlUla). Cailloux, végétaux, ossements … sont le produit de pérégrinations personnelles dans cet environnement abandonné de l’oasis. Lorsque les matériaux d’usages, ménagers, sont ceux issus des recherches et fouilles menées dans les ruines des fermes par les archéologues. Ces pièces assemblées sont un métissage qui hybrides promenades et fouilles. Ces sculptures forment un lexique, une grammaire dont le mélange provient de la culture et de l’environnement d’AlUla. Elles sont aussi l’aboutissement d’une conversation entre recherches scientifiques et recherches artistiques – Dimensions variables, matériaux mixtes.

  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°2 - SARA FAVRIAU

(english below)

Les petits rien n°2 – Vue d’installation, Atelier Bird, St Remy de Provence, 2022 – Installation de 23 petites sculptures – Ici, cette installation concentre les Alpilles et la Camargue. Canne de provence, pin d’Alep, cristaux de sel, fragment de bois flottés, calcaire… – Dimensions variables, matériaux mixtes.

  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU
  • Les petits rien n°3 - SARA FAVRIAU

(english below)

Les petits rien n°3 – Vue d’installation – Solo show, D’autres fondements, des partages, des hommes séparés avec des chiens et des chats. Quinze jours affranchis – SOMA, Marseille, 2022 – Installation de 28 petites sculptures – Ici, cette installation concentre les Calanques et la Côte bleue de Marseille. Canne de provence, pin d’Alep, graines de genévriers, glands de chêne Kermès, aiguilles de pins, cartouches, débris de phare de voiture… – Dimensions variables, matériaux mixtes.

// English

Les petits rien catalogues, archives, both cultural and natural elements of the soil of each region travelled through. Hybrid, these sculptures, sometimes tiny, are made from walks in the environment where I am invited. As many materials as the localities, all singular, offer; stones, plants, bones, feathers, debris, uses… where the landscape first appears in the studio in the form of a collection, then reveals itself in an installation. A linear installation that assembles and mixes the specific elements of each region: sculptures, some of them tiny, form a local lexicon, by being installed in a common and linear way; a grammar, whose structure, comes from the exploitation and the environment.

Les petits rien n°1 – Installation in the Mabiti palm grove – The oasis reborn, AlUla, Saudi Arabia – 2022 – 26 small sculptures made with gleaned local materials that come from two « entities »: a personal collection during the exploration of a specific site of the oasis, and the sorting out of archaeologists, more particularly Emmanuelle Devaux’s team, who have carried out excavations on this same site. This part of the oasis, called Summer farm, is made up of abandoned mud farms. They were the object of research by ARCHAIOS archaeologists for Afalula and the RCU (Royal Commission for AlUla). Pebbles, plants, bones … are the product of personal peregrinations in this abandoned environment of the oasis. When the materials of use, household, are those resulting from the research and excavations carried out in the ruins of the farms by the archaeologists. These assembled pieces are a hybrid of walks and excavations. These sculptures form a lexicon, a grammar whose mixture comes from the culture and environment of AlUla. They are also the result of a conversation between scientific and artistic research – variable dimensions, mixed materials.

Les petits rien n°2 – Installation view, Atelier Bird, St Remy de Provence, 2022 – Installation of 23 small sculptures – Here, this installation concentrates the Alpilles and the Camargue. Provence cane, Aleppo pine, salt crystals, fragments of driftwood, limestone… – Variable dimensions, mixed materials.

Les petits rien n°3 – Installation view – Solo show, D’autres fondements, des partages, des hommes séparés avec des chiens et des chats. Quinze jours affranchis (Other foundations, sharing, separated men with dogs and cats. Fifteen days free of charge) – SOMA, Marseille, 2022 – Installation of 28 small sculptures – Here, this installation focuses on the Calanques and the Blue Coast of Marseille. Provence cane, Aleppo pine, juniper seeds, Kermes oak acorns, pine needles, cartridges, car headlight debris… – Variable dimensions, mixed materials.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s